Paris occupe une place remarquable dans la littérature anglophone. Comme tout fan d’Hemingway vous le dirait : « Paris est une fête » pour les écrivains, des plus jeunes aux plus âgés. Vous auriez pu y croiser à une époque ou à une autre les américains Gertrude Stein et Scott Fitzgerald ou bien les Irlandais Samuel Beckett et James Joyce pour ne citer qu’eux. Certains des romans contemporains les plus importants ont été écrits par des écrivains ou dramaturges anglophones à Paris. Ils résidaient généralement dans de petits appartements sous les toits et fréquentaient les parcs et cafés parisiens pour trouver leur inspiration.

Location meublée à Paris. Photo d'un appartement T3 à Opéra - Le Louvre (PA-2719)
Location meublée à Paris. Photo d'un appartement T3 dans le quartier Opéra - Le Louvre (PA-2719)

Excusez le cliché mais la meilleure inspiration pour un écrivain se trouve souvent au fond d’une bouteille. Des cafés et des bars datant de l’époque de la génération perdue d’Hemingway servent encore une clientèle artistique et intellectuelle. Ils sont, pour certains, toujours hantés par l’esprit des illustres figures qui en furent les habitués. Aujourd’hui encore, quelques uns de ces lieux ressemblent beaucoup à ce qu’ils étaient avant la Seconde Guerre Mondiale. La rive droite abrite encore de nombreux cafés à la riche tradition littéraire. Dans notre prochain article, nous nous intéresseront à la traversée des cafés de la rive gauche.

Sortez du métro à la station Opéra afin de profiter de la vue des superbes bâtiments dorés à la feuille d’or qui se dresseront le long de votre balade vers votre premier cocktail ou votre première pinte. L’arrêt incontournable sur la rive droite est le café de la Paix. Cette brasserie très “Belle Epoque” est située au coin de l’Opéra Garnier. Henry James y dinait il y a un siècle, lorsque le verre de vin coûtait bien moins que les 8 euros que l’on vous demandera aujourd’hui. Si votre budget est limité, contentez-vous d’apprécier ce verre de vin, d’admirer l’intérieur digne d’un château français… et de filer. Si au contraire vos finances vous le permettent, le diner qui suivra sera l’un des meilleurs et des plus fins de Paris.

Notre arrêt suivant se situe à une rue de là, au Harry’s New York Bar. Le Harry’s New York Bar a connu le passage de générations de stars de la littérature mondiale. La “Society of International Barflies” dont le quartier général mondial est au Harry’s Bar compte 4 prix Nobel dans ses rangs : Hemingway, Sinclair Lewis, Faulkner et Steinbeck. La liste des écrivains ayant fréquenté le Harry’s Bar est digne d’un « who’s who » de la littérature mondiale : Gertrude Stein, Marguerite Duras, Sylvia Beach, Edith Wharton et Simone de Beauvoir. Le Harry’s a aussi inventé le Bloody Mary, probablement pour tenter d’aider Hemingway à se remettre d’une de ses cuites légendaires. Le bar était le point de ralliement des GI pendant la Seconde Guerre Mondiale et reste un lieu de rencontre privilégié pour les Américains résidant à Paris. Ils viennent y regarder des évènements sportifs ou y suivre les résultats des élections américaines. Le bar tient même un « straw vote », modèle réduit de l’élection présidentielle américaine où les clients votent du bar (Bush avait gagné en 2000 et perdu contre Kerry en 2004).

Le dernier arrêt de notre traversée des cafés littéraires de la rive droite de Paris se fait au bar de l’hôtel Ritz qui porte le nom d’un de ses plus illustres habitués : Ernest Hemingway. La légende veut qu’Hemingway en personne, accompagné d’un petit contingent de GI, ait libéré le bar en 1944. Aujourd’hui, ce lieu plutôt petit a été entièrement restauré, retrouvant son cadre et son atmosphère de l’époque. Les visiteurs peuvent y boire certains des meilleurs cocktails au monde mais aussi en payer le prix. En effet, il vous faudra compter pas moins de 25 euros le cocktail…

Une location de vacances en plein Paris non loin de ces bars légendaires vous évitera d’attendre trop longtemps les taxis qui peuvent se faire rares le soir. C’est pour cette raison que nous vous proposons une sélection :

–  Cet appartement T1 en location de vacances dans le quartier Opéra – Le Louvre (PA-2705) se trouve à quelques pas des cafés mentionnés ci-dessus.

–  Cet appartement T3 en location meublée dans le quartier Opéra – Le Louvre, Paris (PA-2719) vous propose tout le confort moderne dans un très bel immeuble datant du 19ème siècle. Cerise sur le gâteau : la verrière, qui surplombe le salon, baigne l’appartement d’une lumière continue durant toute la journée.

La génération perdue a quitté Paris il y a bien longtemps maintenant. Mais un nouveau groupe de jeunes écrivains l’a remplacée et continue à faire de Paris une capitale mondiale de littérature. Nous continuerons notre traversée des cafés littéraires parisiens la semaine prochaine, cette fois-ci sur la rive gauche… Si le Harry’s bar est votre seconde maison ou que les cocktails du Bar Hemingway au Ritz n’ont plus de secrets pour vous, n’hésitez pas à partager vos commentaires avec nous ci-dessous.