Photo de l’une des chambres de l’appartement NY-16457 avec lits doubles Cette chambre est équipée de deux lits doubles, et est donc parfaite pour être partagée avec un ami

Face au coût de la vie qui ne cesse d’augmenter à New York, beaucoup de jeunes de la génération Y à la recherche d’un logement dans la Grosse Pomme optent pour la colocation. En partageant vos dépenses en logement, vous pourrez vous permettre de vivre en plein cœur de la ville, et même de garder un peu d’argent de côté pour profiter de tout ce que peut offrir New York en hiver.

Chez New York Habitat, nos agents évaluent vos besoins et votre budget afin de vous proposer des options personnalisées en matière de logement. Et si vous n’avez pas encore décidé du type d’appartement qui vous convient, cet article vous aidera à le trouver. Après avoir réduit votre domaine de recherche et décidé d’opter pour une colocation, il est important de se faire une idée des frais que cela implique, mais aussi de la façon dont les factures et les tâches sont réparties entre les colocataires.

LES CONSEILS D’UN AGENT DE NEW YORK HABITAT POUR TROUVER LA COLOCATION QUI VOUS CORRESPOND

Comprendre comment sont partagés les frais et les tâches

Qui dit colocation, dit aussi partage des frais et des tâches. Il est important que vous sachiez quelle proportion de votre budget mensuel sera allouée aux coûts de logement. Demandez ce qu’il en est des charges : sont-elles inclues dans un tarif mensuel fixe à payer en plus du loyer? Sont-elles incluses dans ce dernier? Les factures sont-elles divisées équitablement entre les locataires? Combien aurez-vous de colocataires?

Quand vous vivez en colocation, il va de soi que vous devez nettoyer après votre passage et que votre chambre doit rester propre. Mais qu’en est-il des parties communes? Les colocataires se partagent-ils le coût d’un service de ménage qui interviendrait à intervalles réguliers? À l’inverse, les colocataires nettoient-t-ils la cuisine, la salle de bain et les autres parties communes à tour de rôle? Il est important de comprendre la dynamique de la colocation, afin d’éviter tout malentendu avec vos colocataires.

Photo d’Yvonne, l’une des propriétaires de New York Habitat Yvonne pourra partager avec vous tous les bons plans de Bed-Stuy

Voici Yvonne, l’une des charmantes propriétaires de New York Habitat. Le logement présenté dans cet article est son appartement T3 en colocation dans le quartier de Bedford-Stuyvesant à Brooklyn. Yvonne en loue les deux chambres et vit à l’étage. Ainsi, vous le partagerez avec des colocataires, mais Yvonne reste sur place en cas de besoin. Familiarisez-vous avec elle et son logement à Bed-Stuy grâce à l’interview et la description d’appartement ci-dessous…

1. Pouvez-vous vous décrire en quelques phrases?

J’aimerais que les locataires sachent que je suis quelqu’un de sympathique. J’aime discuter et donner des informations, surtout si vous venez d’emménager dans le quartier. J’aime m’assurer qu’ils sont à l’aise, surtout parce que je viens d’un autre pays, et donc je suis moi-même passée par là. Je veux qu’ils se sentent chez eux et qu’ils sachent que s’ils s’installent ici, je ferai de mon mieux pour les aider.

2. Quels mots décrivent le mieux le quartier selon vous?

Exceptionnel. C’est un quartier cosmopolite et diversifié. Peu importe le type de personne que vous voulez rencontrer, vous pourrez le faire ici, dans ce quartier ; d’ailleurs vous trouverez tout ce que vous cherchez de manière générale. Surtout maintenant : quand je suis arrivée ici, il y avait principalement des personnes originaires des Caraïbes, mais à présent on trouve tous types de gens.

3. Quelques mots sur l’atmosphère générale?

Les gens ici sont géniaux ! Par exemple, le premier étage de ce bâtiment était une garderie, donc beaucoup d’enfants qui ont aujourd’hui 16 ou 17 ans venaient ici. Ils se rendent à l’école en bas de la rue, donc tout le monde dans le quartier me connaît et m’appelle Mme Roberts. Quand l’école est finie et que je sors dans la rue, tous les enfants me saluent. Les gens ici sont très chaleureux.

4. Que faut-il absolument savoir avant de s’installer à Bed-Stuy?

Je sais que quand on arrive ici pour la première fois, ça peut être difficile. L’un de mes précédents locataires, quand je suis venue le voir après qu’il s’était installé, m’a dit: « Je n’aime pas cet endroit. » Je lui ai répondu : « Écoute, tu n’es plus chez maman ou papa, tu habites ici temporairement pour tes études. Tu es venu ici pour apprendre, donc tu dois accomplir ce que tu es venu faire. Ce n’est pas ton logement permanent, alors si tu as besoin de quoi que ce soit pour te sentir plus à l’aise, n’aie pas peur de me le demander. Je vais faire du mieux que je peux pour t’aider. » Voilà comment ça se passe quand on vient ici. Vous verrez des gens traîner dehors, mais ce ne sont pas des mauvaises personnes. Tout le monde connaît tout le monde, parce qu’on est comme une grande famille.

5. Qu’est-ce que vous préférez à Bed-Stuy?

On s’y sent à l’aise. Ce que j’aime bien dans ce quartier, c’est qu’il y a deux trains, donc si je veux aller vers l’est je prends le train C, et si je veux rester à l’ouest je prends l’autre. J’ai le choix.

6. Quel est l’endroit où vous adorez aller à Bed-Stuy?

Le parc, celui qui se trouve juste au coin de la rue. Pourquoi ? Parce que je peux observer comment vivent les habitants du quartier. Il y a des gens qui rentrent du travail et des enfants sur les balançoires, certains viennent parfois au parc pour dîner, d’autres y vont pour des rendez-vous, et tout ça, je peux le voir. Et il y aura toujours quelqu’un pour discuter avec moi.

7. Qu’est-ce qui vous a conduite à Bed-Stuy?

J’ai acheté cette maison. J’étais en location à Crown Heights, puis j’ai eu l’opportunité d’acheter cette maison. Je suis contente d’être venue, le quartier est vraiment agréable.

8. Quels sont les atouts de votre appartement (par exemple, sa proximité avec le métro, une épicerie, de grands restaurants, un parc, etc.)?

Il est très spacieux. En plus, l’une des chambres a deux lits, donc le loyer peut être partagé. Et si vous louez mon appartement, je faciliterai votre quotidien : je fournis des serviettes, du papier toilette, du liquide vaisselle ; tout le nécessaire. Et je viens faire le ménage une fois par semaine, pour éviter les disputes. Je veux que les personnes qui s’installent ici vivent comme une famille.

9. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le fait de partager votre maison?

Eh bien, j’ai presque l’impression d’être un peu comme leur mère : tous mes enfants sont partis, et je suis l’aînée de ma fratrie, donc je me suis toujours occupée de mes frères et sœurs, j’étais toujours prête à partager ce que je savais. Quand j’ai des locataires, je veux qu’ils me considèrent comme leur grande sœur ou leur seconde mère, parce que je sais que leur foyer peut parfois leur manquer et qu’ils ont besoin de quelqu’un.

10. Votre rue préférée pour flâner dans le coin?

J’adore Broadway. Il s’y passe plein de choses. Je marche jusqu’au bout de la rue, puis je fais demi-tour, surtout en été. Je peux y voir plein de choses et de personnes différentes. J’aime bien les observer.

11. Quel est le trésor caché du quartier selon vous?

Plus loin dans la rue, il y a le Daily Press. C’est mon premier choix. C’est un petit endroit vraiment sympathique ; il y a le Wi-Fi, donc si vous ne voulez pas rester à l’intérieur un samedi, vous pouvez aller là-bas.

*Réponses éditées par souci de longueur et de clarté.

Photo du salon de l’appartement NY-16457, un T3 en colocation à Bed-Stuy Louez une chambre dans ce superbe appartement T3 meublé à Bed-Stuy

Cet appartement T3 en colocation se situe au rez-de-chaussée d’une brownstone à Bed-Stuy. Le logement présente une décoration contemporaine ainsi que du parquet sur toute sa surface. Le salon commun est équipé d’un canapé, d’une table de salle à manger qui peut accueillir jusqu’à quatre personnes, ainsi que d’une télévision avec le câble. La salle de bain commune est dotée d’une douche et d’une baignoire, de toilettes et d’un lavabo. La cuisine, enfin, est munie de tout le nécessaire pour vous proposer de bons petits plats : un four, un réfrigérateur, un micro-ondes, un grille-pain et une cafetière, entre autres. Cet appartement T3 dispose de deux chambres de tailles différentes, à louer avec les espaces communs. La première peut être partagée par deux personnes et est équipée de deux lits doubles, d’une table de chevet, d’un ventilateur de plafond, d’un bureau, ainsi que d’une commode et d’un placard pour les rangements. La seconde chambre à louer peut accueillir une personne et est dotée d’un lit simple, d’un bureau, d’un ventilateur de plafond, ainsi que d’une commode et d’un placard pour les rangements. Choisissez celle qui convient le mieux à vos besoins ou, si les deux chambres sont disponibles, louez-les toutes les deux avec des amis.

Les brownstones, l’architecture historique, ou encore les habitants qui viennent tous d’horizons différents sont tant d’éléments qui font de Bed-Stuy un quartier digne d’intérêt, dans lequel on a réellement le sentiment d’appartenir à une communauté. Familiarisez-vous un peu plus avec Bedford-Stuyvesant et découvrez certains de nos lieux préférés dans le quartier grâce à la première partie de cet article. Et une fois que vous vous sentirez à l’aise dans le quartier et à New York, aventurez-vous un peu plus loin avec l’une de nos suggestions d’excursions en dehors de la ville.

Consultez notre offre de colocations sur notre site Internet et trouvez celles qui vous conviennent. Pour une réponse rapide, faites votre demande en ligne. Appelez le +1-212-255-8018 si vous avez besoin d’aide pour faire votre demande, et nous vous mettrons en contact avec l’un de nos agents responsables des colocations, qui saura vous guider dans votre recherche de logement !


Autres articles de New York Habitat sur le même sujet :
  1. Guide de la génération Y : Bedford-Stuyvesant à Brooklyn (partie 1)
  2. Vivre à Brooklyn au rythme des habitants de Bedford-Stuyvesant
  3. Guide de la génération Y : découvrez Williamsburg, à Brooklyn (Partie 1)
  4. Guide de la génération Y : Découvrez Williamsburg à Brooklyn (Partie 2)
  5. Guide de la génération Y : découvrez Harlem à Manhattan (Partie 1)


 


Ajouter un commentaire

Publier ce commentaire

Click to hear an audio file of the anti-spam wordMerci de saisir le code anti-spam visible sur l'image (obligatoire)