Photo des rues de Londres.
Le formidable paysage urbain de Londres.

1. Dons aux musées

À Londres, la plupart des musées sont gratuits et ne demandent que des dons. Dans l’excitation d’apprendre qu’ils sont gratuits, il est facile de passer directement de l’entrée aux expositions. Cependant, faire un don est attendu – et apprécié ! Il est impoli de ne pas faire de don à un musée et ce, à juste titre. Ces institutions culturelles nécessitent d’importantes sommes d’argent pour rester ouvertes au public et cela ne leur est possible que grâce aux dons faits par des visiteurs reconnaissants. L’accès facile aux musées pour les personnes de toutes classes confondues est crucial pour l’amélioration de la société. Si vous avez une livre dans votre poche (la monnaie britannique), pensez à la donner à l’institution grâce à laquelle vous vivez cette expérience magique. Bien sûr, les visiteurs qui n’ont pas d’argent sont libres de visiter ces musées gratuitement ! Si c’est votre cas, pensez à faire un don lors de votre prochaine visite ! Pour découvrir plus d’activités à faire avec un budget limité, lisez notre article de blog sur le top 10 des activités gratuites à Londres.

2. Les pourboire à Londres

Photo de la monnaie utilisée en Grande-Bretagne.
Monnaie britannique en livre sterling et pence.

La règle des pourboires peut porter à confusion dans les pays étrangers, car la “norme” diffère d’un endroit à l’autre. Nous allons vous aider à savoir quand et où donner un pourboire à Londres, afin de ne pas offenser vos serveurs ! Au restaurant, il est d’usage de laisser à votre serveur un pourboire de 10% à 15% du montant de l’addition, et ce, uniquement si le service n’est pas déjà inclus dans le prix – pensez à toujours vérifier ! Les serveurs travaillent dur pour vous satisfaire et leur rémunération est en grande partie faite de pourboires. Si vous êtes satisfait du service, soyez généreux. Les taxis reçoivent également des pourboires qui s’élèvent à 10% à 15% du montant de la course. Dans les pubs et les bars, il n’est pas habituel de laisser de pourboire !

3. L’électronique

Photo d'une fiche à trois broches.
Fiche britannique à trois broches dans une prise murale.

Le voltage standard à Londres est de 220V, contre 120V aux États-Unis. Si vous êtes Américain, il est probable que vos appareils électroniques ne soient pas adaptés aux prises de courant londoniennes. Néanmoins, ce problème est facile à régler ! Vous devrez acheter un adaptateur qui convient à vos appareils, dans les boutiques d’aéroport par exemple, et si le voltage de vos appareils électroniques est inférieur à 220V il vous faudra acheter un transformateur pour éviter la surchauffe. De plus, les prises murales londoniennes sont équipées d’un interrupteur afin de contrôler l’alimentation. Pensez à l’éteindre lorsque vous n’en avez plus besoin.

4. Conseils utiles dans les transports en commun

Photo de la station de métro d'Oxford Circus.
Station de métro d'Oxford Circus.

Comme toute grande ville, Londres possède une série de règles tacites de savoir-vivre dans le métro. Ces règles stipulent notamment de toujours serrer à droite dans les escalators afin de laisser les gens passer à gauche (le métro est bondé et les Londoniens partent travailler !), et de faire attention à la marche entre le train et le quai afin que personne ne soit blessé !

Le métro de Londres est le plus vieux du monde et ses couloirs sont étroits. Pensez à marcher vite, faites attentions aux autres et ne vous arrêtez pas soudainement en chemin ! Enfin, il est important de connaitre les différents systèmes de trains afin de voyager rapidement et facilement dans la ville.

Il existe trois types de trains à Londres. Tout d’abord il y a le DLR, abréviation de “Docklands Light Rail”. Le DLR ne dessert que le quartier des Docklands, de l’East End à Lewisham, et est en majorité aérien. Ce train est à conduite automatique, ce qui signifie qu’il n’y a pas de chauffeur ! Il y a ensuite le Tube ou Underground, le mode de transport le plus connu qui dessert une grande partie du Grand Londres. Il est sous-terrain et avec conducteur. Le troisième type de train le plus connu est l’Overground, qui est en surface. Il dessert également une grande partie du Grand Londres. Tous ces moyens de transport sont compatibles avec l’Oystercard, une carte à puce rechargeable.

5. Règles de savoir-vivre en taxi

Photos des black cabs londoniens.
Black cabs à Londres.

Les taxis sont un moyen très pratique de se déplacer dans la ville du moment que vous le faites prudemment. Assurez-vous que tous les taxis que vous empruntez sont immatriculés et sous licence. Monter dans un minicab qui n’a pas été réservé à l’avance est dangereux et illégal ! Utilisez plutôt les célèbres « black cabs » ou appelez un service de minicab réputé. Pour trouver une voiture disponible dans les rues, cherchez les signaux lumineux jaunes TAXI à l’avant des « black cabs » et n’oubliez pas que les voitures au Royaume-Uni roulent à gauche. Dans ces taxis, le prix de la course est calculé au compteur et démarre à un minimum de £2,40. La plupart accepte les paiements par carte de crédit ou de débit mais aussi bien en espèces – il est cependant préférable de vous en assurer auprès du chauffeur avant ! Après le course, il est d’usage et apprécié de laisser un pourboire d’un montant de votre choix.

6. Règles de savoir-vivre dans les locations de vacances

N’oubliez jamais que le propriétaire de votre location de vacances vous fait confiance. Alors soyez respectueux ! Assurez-vous de faire le ménage avant votre départ et d’obéir à toutes les règles de l’immeuble.

Il est également important de vous comporter avec vos voisins temporaires de la même manière que s’ils étaient permanents. La courtoisie est fondamentale – ne faites pas de bruit la nuit, ne mettez pas la musique ou la télévision trop fort et gardez les lieux communs propres (ex : laverie). Même si vous ne restez qu’une semaine, rappelez-vous que vos voisins vivent ici de manière permanente et qu’il est fort probable qu’ils doivent se lever pour aller travailler demain ! Si vous n’avez pas encore trouvé l’appartement idéal pour vos vacances, consultez nos locations de vacances à Londres. Pour les voyageurs souhaitant rester un mois ou plus à Londres, consultez nos locations meublées.

7. Shopping hors taxe

La plupart des produits et des services à Londres, à l’exception des livres, des denrées de base et des vêtements pour enfant, font l’objet d’une taxe sur la valeur ajoutée ou TVA. Néanmoins, il est possible, pour les étrangers, de se faire rembourser la TVA sur leurs achats. Pour cela, les clients doivent avoir passé moins d’un an au total (365 jours) au Royaume-Uni dans les deux années précédant l’achat et doivent quitter le Royaume-Uni dans les trois mois suivant l’achat. Nous recommandons aux clients de demander le formulaire de remboursement (VAT 407) à la caisse de n’importe quel magasin. Une fois ce formulaire rempli et rendu au vendeur, le remboursement prendra entre 8 et 10 semaines. Vous trouvez ça super ? Découvrez les meilleurs endroits pour faire du shopping grâce à notre article de blog sur les 5 meilleurs endroits pour faire du shopping à Londres. Veuillez noter que tous les magasins ne proposent pas le remboursement de la TVA et beaucoup d’entre eux exigent un nombre minimum d’achats.

8. Numérotation des étages au Royaume-Uni

Photo des maisons de ville londoniennes.
Maisons de ville londoniennes à plusieurs étages.

La numérotation des étages peut provoquer une grande confusion chez les visiteurs non-ressortissants de l’UE, surtout pour les Américains. Gardez à l’esprit que les Londoniens utilisent le terme « rez-de-chaussée » pour décrire ce que les Américains considèrent comme le premier étage. À Londres, le premier étage est celui du dessus. Par conséquent, le premier étage à Londres est l’équivalent du deuxième étage aux États-Unis. De plus, les Londoniens utilisent le terme « lower ground » pour parler du sous-sol. Cependant, les appartements situés au sous-sol, ne sont pas vraiment des caves – ils ont généralement des fenêtres donnant à l’avant de l’immeuble et au niveau de la terrasse/du jardin à l’arrière.

9. Sortir des sentiers battus dans la ville

Avec nos appartements à louer à Londres, les locataires découvriront la vie des Londoniens – alors pourquoi ne pas visiter la ville comme si vous en étiez un ? Londres est une grande ville où il y a beaucoup de choses à voir et tout ne se trouve pas en centre-ville. Bien qu’il y ait des attractions incontournables pour ceux qui visitent Londres pour la première fois, telles que Buckingham Palace et Westminster Abbey, il y a également d’innombrables magnifiques immeubles, parcs et petites boutiques authentiques à découvrir ! Nous vous conseillons de visiter le Château de Windsor dans le Berkshire, le plus grand et le plus vieux château habité au monde. Passez également par le Château de Hampton Court dans le district de Richmond upon Thames, l’un des deux derniers châteaux du roi Henry VIII encore debout. Les amoureux de l’océan doivent prendre le train jusqu’au National Maritime Museum, situé dans le quartier de Greenwich à Londres : le plus grand musée maritime du monde !

10. Demander son chemin

Photo des rues de Londres.
Les rues bondées de Londres.

N’ayez pas peur de demander de l’aide lorsque vous en avez besoin. Bien que la plupart des Londoniens soient gentils et serviables, demander son chemin à un taxi sera probablement la meilleure solution. En effet, ces chauffeurs ont passé un examen difficile sur les rues de Londres, et sont donc très aguerris. Sans oublier qu’ils sillonnent les rues toute la journée ! Vous voulez peut être aussi regarder nos visites guidées en vidéo des différents quartiers de Londres, comme cette visite guidée en vidéo de Southwark à Londres. Nous espérons que cela vous aidera à vous familiariser avec le quartier et à exploiter au mieux votre temps !

Vous avez des règles de savoir-vivre à ajouter à la liste ? Dites-le nous !